retour
Nuit des idées 2021
Nuit des idées 2021
mercredi 27 janv. 2021

Une nuit pour changer notre approche des choses et se réveiller avec de nouvelles possibilités. Voilà donc ce qui motive cette Nuit des Idées 2021 célébrée à travers le monde sous la thématique « Proches ».  Une belle occasion de s’interroger sur les nouvelles solidarités qui nous réunissent, à une époque où les modules économiques et sociaux sont marqués par des crises ; où les évènements affectent, même à distance, nos sociétés et notre manière d’être les uns avec les autres. Le thème « Proches » interpelle les relations que nous tissons, nos cercles familiaux et sociaux qui se forment selon leur logique propre. Parfois renforcés, parfois mis à mal par la distance ou au contraire le confinement forcé, ces changements sont aussi impactés par les nouvelles technologies de communication et les liens qu’elles établissent entre chacun de nous et le reste du monde.  

Ce thème central, exprimé dans chaque pays selon un contexte local,  se décline à Maurice le 27 janvier prochain sur un sujet familier pour les mauriciens : « Voisins, Voisines ». L’événement prendra en effet la forme d’une grande fête des voisins célébrée dans la ville très culturelle de Rose-Hill.


« Retrouver la confiance en l’autre »
La culture a toujours fait partie intégrante de Rose-Hill. Elle est inscrite dans son histoire, elle est présente dans l’héritage littéraire d’écrivains mauriciens de renom, elle s’est épanouie sur la scène du théâtre du Plaza, elle s’est exprimée lors de nombreuses expositions, elle continue à vivre en diverses disciplines à travers la génération de créatifs d’aujourd’hui- peintres, danseurs, musiciens, slameurs, photographes, linguistes, vidéographes, artistes de rue…

Pour donner aux habitants de la région et aux visiteurs l’occasion de renouer avec cette dynamique, l’IFM a confié le concept et la direction artistique de l’événement à l’agence Move for Art représentée par Astrid Dalais et Guillaume Jauffret, fondateurs du festival « Porlwi », se disant fortement touchés par le thème de cette Nuit des Idées.

« Alors qu’on vit les impératifs de précaution et de distanciation sociale, il est plus que jamais le moment de s’interroger sur les moyens de rester proches, la nécessité de retrouver la confiance en l’autre, en son voisin. Aujourd’hui on construit de plus en plus de murs entre nous, entre nos maisons. Dans les villes, il y a moins d’espaces communs  où les gens peuvent se retrouver, partager, où les enfants peuvent jouer. Ce thème touchant à l’individualité versus la collectivité  est très actuel. De plus, on dit souvent de Beau-Bassin/Rose-Hill, que c’est la ville des écrivains, la ville des peintres. C’est l’idée qu’on garde en tête pour remettre en lumière cet esprit ouvert et inventif qui existe dans la ville et donner un aperçu de ces trésors, » souligne Astrid Dalais.


Se balader dans la ville
Conçue comme une promenade à la fois culturelle et créative dans Rose-Hill, cette « Nuit des Idées » s’annonce en deux temps de 17h30 à 20h, un parcours jalonné de quatre expériences uniques et accessibles à tous gratuitement :


1) La Maison des Rêveurs - Hommage à Lilian Berthelot
Le 5, Avenue Ollier est repérable grâce à ses abondants bougainvillées foisonnant au dessus de la haie entourant la maison, ancienne demeure de Lilian Berthelot. Ecrivain et historienne, elle a laissé une empreinte profonde dans le milieu littéraire mauricien. Emilien Jubeau, concepteur artistique, designer, décorateur, bref artiste dans l’âme, vit aujourd’hui dans cette maison, comme un oasis de paix face à la pression urbaine. Il l’a baptisée la « Maison des Rêveurs ».

En ouvrant  la maison aux visiteurs, Emilien Jubeau nous invite à plonger dans l’univers de Lilian Berthelot. De la varangue traditionnelle jusqu’aux murs de pierre de la grande salle à manger, ce sera une occasion particulière de mieux connaître cet auteur mais aussi son action en tant que citoyenne engagée dans sa ville. Photos, lettres ainsi  que des notes d’écriture, agendas personnels, vidéos d’entretien, albums de famille mettront en lumière cette femme d’exception dont la présence marque toujours les lieux.

Emilien Jubeau se dit privilégié d’être le gardien de ce trésor « Même si je vis dans cette maison, je considère que je suis encore un peu chez Lilian. Elle continue à vivre par les objets qui ont été conservés, par ses notes, ses écrits, sa collection de livres. La famille de Lilian m’a fait confiance pour veiller sur ce patrimoine et j’en suis honoré. Je crois fortement en l’énergie positive et celle de Lilian est très présente dans la maison qui continue aussi à vivre dans le monde de la création artistique. »


2) La Bactory- ateliers d’Evan Sohun et de  Gaël Froget
Etape incontournable pour ceux qui recherchent l’ immersion dans les arts et les ateliers d’artistes. Rue Bernardin de St Pierre, au rez-de-chaussée de la Bactory, Evan Sohun travaille sur une installation particulière, inspirée de la thématique de la Nuit des Idées, « Proches ».  L’artiste nous reçoit dans son atelier et nous invite à le visiter, à découvrir son installation, ses tableaux.

A l’étage,  place à l’atelier de Gaël Froget, artiste-peintre. A ses côtés, on retrouve Skizofan, peintre, slameur originaire de l’île Rodrigues. Avec “Performance Bat-Bate », tous deux explorent une nouvelle forme de collaboration à travers la peinture, les mots et les installations.


3) Danse thérapie autour du Kathak - avec Anna Paten et Shakti
Vous avez envie de danser ? Voilà une occasion de faire vos premiers pas en Kathak. Danse traditionnelle originaire du nord de l’Inde, le Kathak doit son nom à un mot dérivé du sanscrit, katthaka, qui signifie « celui ou celle qui raconte une histoire ». Anna Patten, chorégraphe et danseuse, et Shakti, musicien au rythmé magique, proposent une initiation à cette danse, au studio  de l’Art Academy fondé par Anna et feu Sandhip Bhimjee.

Anna qui a créé plusieurs spectacles et s’est produite sur les scènes indiennes, africaines et mauriciennes, vous fera découvrir la gestuelle et les codes de cette danse aux gracieux mouvements circulaires des mains, aux battements saccadés des pieds, ou encore aux postures statuesques.


4) En photos avec «Mémoire de rue »
Contraste entre le passé et le présent par la photo. Tristan Bréville est habité par la passion de l’image, créateur du Musée de la Photographie. Il fête cette année ses 60 ans de photographie. En 1996, il a pris une série de clichés sur la Route Royale, de St Jean à Coromandel. Un parcours d’images des deux côtés de la rue sur 18 kilomètres ! 25 ans plus tard, son fils Frédérick a repris avec son objectif certains de ces mêmes lieux sur un tronçon de la rue, au centre de Rose-Hill.

Ces deux initiatives à traves le temps sont aujourd’hui réunies sur un parcours dédié le long de la Route Royale de Rose-Hill. La rue devient un espace d’images à découvrir, de souvenirs à confronter et à partager en tant que voisins d’une même cité.


Débat d'idées, paroles aux artistes, interventions micro-trottoirs... sur le plateau de Radio One en direct à l'IFM dès 18h ... 

Consultez notre calendrier d'évènements
J'y Vais
mercredi 27 janv.
-

Rose-Hill

Gratuit !