RETOUR
Coopération culturelle, scientifique et technique
Coopération culturelle, scientifique et technique
mardi 15 déc. 2015

Du fait notamment de la proximité géographique de « l’île sœur » de La Réunion, les relations historiques, culturelles et humaines sont anciennes et riches. Maurice est sans doute le pays le plus francophone et francophile de la zone : la francophonie y est « naturelle » et y progresse (le créole, véritable ciment de la société mauricienne, étant dérivé du français) grâce à l’image de la France qui y est très bonne.

 

Le 11 mai 2010, a été inauguré par le Prix Nobel de Littérature franco-mauricien, Jean-Marie-Gustave Le Clézio, le nouvel Institut français de Maurice (I.F.M), construit sur un terrain de Rose Hill mis à disposition par les Mauriciens. Cette ambitieuse réalisation véritablement partenariale devrait permettre de conforter l’influence et la culture françaises à Maurice, en direction notamment des étudiants.

 

L’Institut français de Maurice constitue une brillante vitrine de la France contemporaine. Son bilan est largement positif : 2.604 lecteurs inscrits (+67% par rapport à mai 2010) ; un public jeune : 65% des lecteurs ont moins de 25 ans ; 126 508 prêts contre 83 665 en 2009 (+ 51%) ; la coexistence avec l’Alliance française (considérée davantage comme une école de langue) n’étant pas perçue comme allant de soi, les deux établissements approfondissent encore leur complémentarité.

 

En janvier 2011, deux accords ont été signés avec Maurice, l’un ayant pour objet de promouvoir une coopération reposant sur un transfert de technologie et de savoir-faire vers les institutions mauriciennes dans le domaine de l’efficacité énergétique, des énergies renouvelables, et de l’urbanisme durable, l’autre portant sur la Coopération régionale entre Maurice et la Réunion et qui s’appuie notamment sur des échanges d’experts entre les deux pays.

 

 

Contact