retour
[WEBINAIRE] Rencontre littéraire avec Ananda Devi (Maurice) et Gad Bensalem (Madagascar) - Je viens de loin, j’écris en français – Océan Indien
[WEBINAIRE] Rencontre littéraire avec Ananda Devi (Maurice) et Gad Bensalem (Madagascar) - Je viens de loin, j’écris en français – Océan Indien
mardi 27 avr. 2021

La littérature de l’océan Indien est mise à l’honneur avec la grande dame de la littérature mauricienne, Ananda Devi et le talentueux poète-slameur malgache, Gad Bensalem et ils ont tous les deux choisi le français comme langue de création. Une rencontre à ne manquer sous aucun prétexte !

Avec Bernard Magnier, Ananda Devi et Gad Bensalem et trois étudiants de l’Université de Maurice qui interviendront en direct pour poser des questions.
En partenariat avec l’Alliance Française de Paris et l’Alliance Française d’Antsirabe avec le soutien de
l'Institut français et la Fondation des Alliances françaises.

Lors de cette rencontre animée par Bernard Magnier, journaliste et éditeur spécialiste des littératures francophones, Ananda Devi et Gad Bensalem vous en diront plus sur leurs parcours, leurs processus de création, leur rapport à la langue française ou à la langue maternelle et leurs anecdotes personnelles.

Ananda Devi est née le 23 mars 1957 à Trois-Boutiques. L’île Maurice est, dans sa splendeur et sa diversité humaine, au cœur de l’œuvre d’Ananda Nirsimloo-Anenden. Cette ethnologue de formation – docteur en anthropologie sociale (University of London) –, et traductrice de métier, est sensible à l’imbrication des identités et des langages ; aussi explore-t-elle avec une grande acuité de nombreux caractères humains, recomposant ainsi les multiples univers qui se côtoient, s’affrontent, se déchirent dans un espace insulaire qui n’est pas moins analysé que recréé. Si elle a choisi d’écrire en français, ses romans et ses nouvelles intègrent le créole et l’hindi. Son style incisif, lyrique et pénétrant, offre à la langue française de nouvelles dimensions culturelles et linguistiques liées à son île natale. Ananda Devi vit à Ferney-Voltaire (près de Genève) depuis 1989, après avoir passé quelques années au Congo-Brazzaville.

Parmi les auteurs de l’Océan Indien, Ananda Devi est considérée comme une figure centrale et des plus prolifiques. Son œuvre compte des romans ainsi que des recueils de poésie et de nouvelles. Harrikrisna Anenden a fait un long-métrage en 2006 d’après une de ses nouvelles (La Cathédrale) et, en 2012 avec Sharvan Anenden, le film Les Enfants de Troumaron (d’après son roman Ève de ses décombres). Ève de ses décombres (2006), couronné par le Prix des Cinq Continents de la Francophonie et le Prix RFO, confirme le talent de l’auteur au sein de l’espace littéraire francophone.

L’œuvre d’Ananda Devi est à la fois tragique et poétique. Hantée par les questions de l’exclusion, de l’altérité, de la déviance et de la souffrance, elle dénonce le climat étouffant d’une société aux multiples cloisonnements. Par la force et la violence des mots, elle se dresse contre toute forme de rejet et propose un véritable engagement de l’imaginaire insulaire pour la reconnaissance de l’altérité.
Source : île-en-île.org, Véronique Bragand



Gad Bensalem, de son vrai nom RAKOTOMANGA Tokiniaina, fait ses débuts dans le slam-poésie en 2009 à l’Ecole Normale Supérieure d’Antananarivo (Madagascar) où il suit des études de lettres françaises. La même année, il rencontre la Compagnie Miangaly Théâtre et en devient membre actif en 2012. Ce jeune poète-slameur et comédien a pu se produire sur plusieurs scènes et festivals aussi bien à Madagascar qu’à l’étranger (France, Maurice, Belgique, Suisse, Allemagne, etc). Il  est élu président de l’association Madagaslam pour l’année 2014 et représente ainsi Madagascar à la coupe de la Ligue Slam de France (Rennes) où il rencontre Marc Kelly Smith, fondateur du mouvement slam-poésie. En 2015, il est sélectionné pour jouer dans la pièce Antigone La Peste (mise en scène de Jean-François Peyret) à l’Institut Français de Madagascar, aux côtés de comédiens de renom. A la fin de l’année 2016, il écrit son premier spectacle solo intitulé Antananarivo - Ligne 11. Cette pièce inspirera la création d’un autre spectacle - Naïf - qui sera monté et joué en collaboration avec Judith Manantenasoa, danseuse et chorégraphe.
Source : Karanbolaz.com

Journaliste, Bernard Magnier collabore à diverses revues et radios (RFI, France Culture). Il est directeur de la collection «Afriques» aux Éditions Actes Sud. Il est concepteur de diverses manifestations littéraires en France et à l'étranger (notamment programmateur du festival «Littératures métisses» de 1999 à 2003), et anime des stages de formation sur les littératures d'Afrique, du Maghreb, de la Caraïbe. Il a notamment publié : J'écris comme je vis, entretien avec Dany Laferrière, La Passe du Vent, 2000 - Poésie d'Afrique au Sud du Sahara, Unesco/Actes Sud, 1995 - La Parole nomade, anthologie de poètes francophones, Hurtubise HMH, 1995 - L'Afrique noire en poésie, en collaboration avec Pius Ngandu, Gallimard-Folio Junior, 1984.
Source : Babelio





Consultez notre calendrier d'évènements
J'y Vais
mardi 27 avr.
20H

En ligne sur Livestorm

Gratuit
Sur inscription : https://bit.ly/3a9HWyo