retour
Les Mardis de la philosophie Raymond Aron
Les Mardis de la philosophie Raymond Aron
mardi 11 avr. 2017

Deux enseignants philosophes de Maurice se saisissent de l’œuvre majeure de Raymond Aron « Démocratie et totalitarisme » pour la présenter et ouvrir un débat autour du thème abordé.

Présenté par Geneviève Ginvert et Joseph Cardella


Né à Paris en 1905, Raymond Aron, agrégé de philosophie, docteur des lettres, fut professeur à l’Institut des Sciences politiques et à l’Ecole nationale d’administration (1945), professeur de sociologie à la Sorbonne (1955), directeur d’études à l’Ecole pratique des Hautes Etudes (1960) et professeur au Collège de France (1970). Sa carrière journalistique débuta en 1940, lorsqu’il assure la rédaction en chef de France Libre à Londres.

Il fut ensuite éditorialiste à Combat (1946), puis au Figaro (1947), dont il fut nommé directeur politique en 1976 avant de le quitter l’année suivante pour entrer à L’Express, dont il devint administrateur en 1979. Il a également été directeur de la revue Commentaire (1978). De son premier ouvrage, paru en 1935, à ses Mémoires (1983), son oeuvre immense a marqué toute une époque. Pérenne, elle resurgit aujourd’hui, éclairant notre actualité de sa justesse.

Le livre "Démocratie et totalitarisme" a été tout d'abord intitulé Sociologie des sociétés industrielles, esquisse d'une théorie des régimes politiques1. Il est constitué des cours professés à la Sorbonne durant l'année universitaire 1957-1958 et forme le troisième et dernier volume de la série constituée des Dix-huit leçons sur la société industrielle et de La Lutte des classes. Démocratie et Totalitarisme est composé de trois parties, dont la première analyse les sens de la notion de politique, la deuxième les régimes constitutionnels pluralistes, et la troisième les régimes monopolistiques et totalitaires, en particulier le régime soviétique.

 

    

Consultez notre calendrier d'évènements
J'y Vais
mardi 11 avr.
18h

Médiathèque 

Entrée libre et gratuite