retour
Le printemps des poetes 2016 Hommage a Vinod Rughoonundun
Le printemps des poetes 2016 Hommage a Vinod Rughoonundun
mercredi 30 mars 2016

Hommage à un poète parti trop tôt, Vinod Rughoonundun (1955-2015)

Soirée littéraire autour de l’œuvre du poète

Lectures et images d'archives

Lancement de Manama les mots oubliés, publication posthume

 

 

Le poète mauricien Vinod Rughoonundun est décédé à Paris le 13 août 2015, à l’âge de 60 ans. Plusieurs hommages lui ont été rendus en France, dont le dernier se fera à Paris le 4 mars prochain, à l’initiative de l’association La Licorne et le dragon.

 

À Maurice, son éditeur La Maison des Mécènes, sa famille, ses amis et l’Institut français de Maurice vont célébrer sa mémoire en organisant une rencontre littéraire dans le cadre du Printemps des poètes 2016, le 30 mars prochain.

 

La soirée sera marquée par des lectures de ses textes ainsi que des extraits audio et vidéo où nous aurons le plaisir de voir et d’entendre le poète dire lui-même ses textes.

 

À l’occasion de cet hommage, La Maison des Mécènes publie Manama, les mots oubliés, un texte-testament que le poète nous a légué avant de partir. Ce long poème de 14 pages est inséré dans un livre-objet collector, dans la même veine que les deux premiers opus publiés par la même maison d’édition il y a une vingtaine d’années.

 

Biographie

Vinod Rughoonundun est né en 1955 dans le village rural de Ripailles, à l’Ile Maurice.

Passionné par la poésie dès l’adolescence, mais resté très discret sur ses activités d’écriture, ce n’est qu’à l’âge de 38 ans que Vinod Rughoonundun ose montrer ses écrits et commence à être publié à Maurice.

Vinod Rughoonundun a par ailleurs, publié une quarantaine de poèmes et nouvelles dans diverses revues et recueils collectifs, tant à Maurice qu’en Afrique et en Europe (France et Italie). Au cours de ses tournées dans divers salons littéraires et festivals internationaux de poésie, Il a animé de nombreux ateliers d’écriture, dont le dernier à Ouessant quelques jours avant de nous quitter. .

En 2007, il est élevé au rang de Chevalier de la légion d’honneur à Paris.

Profondément attaché à son pays, Vinod Rughoonundun nous lègue une poétique à la fois singulière et universelle. Fortement marquée par l’insularité mauricienne mais toujours ouverte sur l’ailleurs, son œuvre trouve désormais sa place parmi celle des grands poètes francophones disparus.

 

Liens

Sur le site Ile en Ile : « Vinod Rughoonundun, 5 Questions pour Île en île », entretien vidéo de 26 minutes réalisé par Thomas Spear, 2009

Consultez notre calendrier d'évènements
J'y Vais
mercredi 30 mars
18h30

Agora (IFM)

Baudelaire Café ouvert | Parking disponible

Entrée libre et gratuite