retour
[Webinaire] Le potager, source d'autosuffisance ?
[Webinaire] Le potager, source d'autosuffisance ?
jeudi 15 avr. 2021

Ce webinaire présentera plusieurs visions du potager avec pour fil directeur son rôle d’autosuffisance
Nos quatre intervenants nous évoqueront leurs parcours et leurs métiers, mais aussi les activités qu’ils pratiquent au quotidien dans leurs jardins, selon un climat et un territoire différent.

Paysagiste et créateur de jardin engagés, Damien Roger nous racontera l’histoire du remarquable Potager du Roi (Château de Versailles) et de la prestigieuse Maison Troisgros. Il interagira également avec une experte en agro-écologie Aurore Rouzzi (Sensibio), l’agriculteur Stéphane Rouillard (Laferm Coco) ainsi que Sébastien Clément, paysagiste et directeur de l'École du Jardin Planétaire à la Réunion.


Damien ROGER étudie les arts vivants avant d’être diplômé des Beaux-arts de Bourges puis de l’École Nationale Supérieure du Paysage de Versailles.
Paysagiste dplg animé d’une réelle vocation botanique, il reformule cet apprentissage transversal autour de multiples projets mettant en jeu des notions de site, d’usage, de territoire, de diversité. Travaillant en libéral avant de créer la société Paludes, son travail a donné lieu à des projets de jardins, de parcs, de friches industrielles, de scénographies, de projets éditoriaux et d’expositions dans les domaines privés, publiques ou institutionnels : la Galleria Continua à Boissy-le-Châtel, le campus HEC à Jouy-en-Josas, le Point Haut à Saint-Pierre-des-Corps, la Maison Troisgros à Roanne, La Villa Noailles et le Château Saint-Pierre à Hyères, Le Printemps l’Homme, les journées du patrimoine de l’Élysée et la Cité des Sciences et de l’Industrie à Paris.  Son agence, baptisée Paludes en référence à un surprenant opus d'André Gide, est lauréate des AJAP 2018, les Albums des Jeunes Architectes et Paysagistes, décerné par le ministère de la culture.  

Il presentera dans un premier temps le site du Potager du Roi à Versailles, au travers de son histoire et de son usage actuel, comme un aboutissement des formes classiques du potager et du verger réunies de manière rationnelle et productive – et dans un second temps, le projet de la maison Troisgros à Ouches : la création d'un hôtel-restaurant dans un parc agricole de 17 hectares.

Ces deux projets seront abordés par le prisme de la notion de "domaine", entendue ici comme une portion définie de territoire ayant son économie propre, sa circularité. Un domaine serait ainsi un espace habité et conduit (ou jardiné) produisant nécessairement de la matière, des productions agricoles mais aussi de la biomasse par exemple, utilisée sur place par bon sens, dans une logique de gestion différenciée et écologique, paysanne peut-être.

Il interagira par la suite avec les prochains intervenants


Aurore ROUZZI est une jeune femme d’origine française ayant suivi des études en environnement (gestion et protection de la nature - option gestion des espaces naturels).  Elle a rapidement réalisé que la meilleure façon de protéger la nature était de cultiver son potager personnel et de s’en nourrir ; elle a ensuite étudié et travaillé chez un maraîcher en suivant une formation très enrichissante d’un point de vue humain et agricole.

Elle pose les pieds à Maurice en 2016 dans le but d’y rester seulement quelques jours. Elle n’est finalement jamais repartie et a créé l’entreprise SensiBio, restée active jusqu’en 2020.  Elle est actuellement responsable des opérations du pôle agribusiness chez Trimetys. Son travail consiste à créer des fermes, marchés, ateliers et formations sur l’environnement et l’agriculture biologique.


Stéphane ROUILLARD est propriétaire de Laferm Coco dans l’Est de l’île à Bambous Virieux. Il y pratique et expérimente l’agroécologie depuis maintenant cinq ans.  A l’origine simple fermier, Stéphane travaille au quotidien dans le but de partager son savoir mais aussi d’éduquer les plus jeunes.

Sa ferme est située dans un endroit florissant de l’île où les végétaux poussent dans d’excellentes conditions.  Stéphane fait pousser des laitues, carottes, herbes aromatiques et de nombreux autres légumes, dans un sens pas toujours ordonné en se basant essentiellement sur la topographie du terrain. L’agroécologie est un moyen d’utiliser la nature de façon productive avec son écosystème et sa biodiversité. 


Sébastien CLÉMENT
est un paysagiste habitant à la Réunion. Il est enseignant-chercheur, École d'architecture de La Réunion, antenne de l'ENSAM et il a créé l'École du Jardin Planètaire en 2012, sous la forme d’une Université populaire autour de la biodiversité et des paysages.

Cette idée est venue de plusieurs constats : 
– La biodiversité unique et les paysages extraordinaires de l’île de La Réunion sont un patrimoine menacé. Cette richesse se doit d’être enseignée au grand public pour sa préservation,
– Ses habitants expriment le désir de mieux connaître et apprivoiser leurs ressources naturelles,
– L’isolement de certains acteurs de l’éducation à l’environnement et au développement durable ne leur permet pas de toucher tous les publics, dans tous les secteurs géographiques de l’île

Au vu de ces observations, Sébastien Clément s’est inspiré du programme de partage de la connaissance fondé et conçu par le paysagiste Gilles Clément, Grand Prix du paysage : l’Ecole du Jardin Planétaire.
Source : https://www.ecoledujardinplanetaire.re/




Consultez notre calendrier d'évènements
J'y Vais
jeudi 15 avr.
20h

En ligne sur ZOOM

⚠️  COMPLET !