retour
Ou va la recherche mondiale Catherine Bréchignac
Ou va la recherche mondiale Catherine Bréchignac
mardi 04 déc. 2018

Entretien avec une éminente personnalité du monde des sciences, physicienne, spécialiste des nanosciences et Secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences.
Dédicace du livre "L’irrésistible envie de savoir",Catherine Bréchignac, Éditions du Cherche Midi, février 2018.


Catherine Bréchignac est une spécialiste de physique atomique, aux confins de la physique nucléaire et de la physique moléculaire. Première femme à diriger le CNRS, elle oeuvre au quotidien à réduire le fossé entre les scientifiques et la société civile, travaillant à vulgariser auprès du grand public les rouages de la recherche scientifique. Si la science est universelle "une fois découverte, elle appartient à tous", la recherche scientifique, elle, s'inscrit sur un territoire national, ou international, dans une conjoncture temporelle, liées aux calendriers politiques et aux grandes évolutions de nos sociétés. Dans ce contexte, l'auteure de "L’irrésistible envie de savoir" nous donne son point de vue sur l'avenir de la recherche dans le monde.

Catherine Brechignac - Ambassadeur délégué à la science, la technologie et l’innovation


''Oeuvre scientifique 

Catherine Bréchignac est physicienne. Elle a commencé son travail de thèse en 1972, à l’interface entre la physique atomique et la physique nucléaire, par des mesures de déplacement isotopique en spectroscopie laser qui ont permis de sonder la modification de la répartition des charges dans les noyaux lors de la fermeture d’une couche ou d’une sous-couche en neutrons. Elle s’est ensuite intéressée aux processus collisionnels sous radiation laser, à l’interface entre physique atomique et moléculaire, lors d’études sur le transfert d’excitation assisté par laser entre atomes, ainsi que lors de recherches sur les collisions super-élastiques qui accroissent l’énergie des électrons primaires et entraînent un processus d’avalanche au cours de l’ionisation d’une vapeur métallique. Mais c’est depuis 1981, avec son impact déterminant dans le développement de la physique des agrégats à l’interface entre matière diluée et condensée, où l’apport de connaissances dans l’une des disciplines est déterminant pour progresser dans la compréhension de l’autre qu’elle a obtenu les résultats les plus originaux. Les agrégats, systèmes composés de quelques atomes à quelques dizaines de milliers d’atomes n’ont plus les propriétés des atomes isolés et pas encore celles des solides massifs. Ils constituent le prototype du système fini, objet idéal pour comprendre les propriétés de systèmes aux échelles intermédiaires entre la phase atomique et la matière condensée. De plus en tant qu’objets individuels ils sont des briques élémentaires d’objets plus complexes et se positionnent ainsi comme des précurseurs de "nano-objets". La maîtrise des agrégats dans un domaine de taille compris entre 1 et 10 nm a permis à Catherine Bréchignac de décoder la réponse optique des agrégats métalliques en fonction de leur taille, de comprendre leur stabilité et de mettre en évidence leur fission sous l’influence de charges et de suivre leur réactivité à l'oxygène. Ses expériences originales d’agrégats déposés en douceur sur une surface de graphite montrent une forte mobilité des agrégats composés de plusieurs centaines d'atomes et qui s’agrègent pour former des morphologies hors équilibre telles que des formes fractales. Ses travaux récents concernent l’auto organisation des nanoparticules sur des surfaces fonctionnalisées, ainsi que le vieillissement, la corrosion et la stabilité des fractales d’argent en fonction de la température ainsi que d'impuretés chimiques. 

Distinctions et Prix
Prix Gustave Ribaud de l’Académie des sciences (1991)
Médaille d’argent du CNRS (1994)
Membre de l’American Academy of Arts and Sciences (1999)
Membre de l’Académie des technologies (2000)
James Frank lecturer, Israel Academy of Sciences and Humanities (2001)
Prix et médaille Holweck de l'Institute of Physics et de la Société française de physique (2003)
Fellow of the Institute of Physics (Royaume-Uni) (2003)
Docteur Honoris causa de l’université libre de Berlin (2003)
Docteur Honoris causa de Georgia Tech Institute - États-Unis (2006)
Docteur Honoris causa de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (2007)
Prix Roberval (avec P. Houdy et M. Lahmani) (2008)
Humboldt Research Fellowship (Allemagne) (2009)
Membre de l'Academia Europaea (2010)
Membre associé de l'Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique (2010)
Membre associé de l'Académie Hassan II des Sciences et Techniques du Maroc (2015)

Distinctions honorifiques
Commandeur dans l’Ordre National de la légion d’honneur (2014)
Commandeur dans l’Ordre National du Mérite (2011)
Officier dans l'Ordre des Arts et des Lettres (2013)
Médaille de l'Amitié Vietnamienne (2001)''


Source : http://www.academie-sciences.fr/fr/Liste-des-membres-de-l-Academie-des-sciences-/-B/catherine-brechignac.html

 

Consultez notre calendrier d'évènements
J'y Vais
mardi 04 déc.
18H

IFM

Gratuit