retour
La nuit des idees L  imagination au pouvoir
La nuit des idees L imagination au pouvoir
jeudi 25 janv. 2018

A quand l'imagination au pouvoir ? Comment remettre la créativité au cœur de nos sociétés, en commençant par le système éducatif, en l'instiguant dans la fabrique de la ville, ou plus largement, en laissant davantage d'espace aux artistes dans la société ?


De Dakar à Los Angeles, de Paris à Katmandou, la Nuit des Idées rassemble simultanément aux quatre coins du globe des intervenants de tous horizons – intellectuels, chercheurs, artistes, etc. - pour une véritable fête de la pensée. Cette manifestation festive, vivante et pluridisciplinaire renouvelle la tradition du débat intellectuel pour réinventer, collectivement, le monde de demain. En 2018, le thème de cette manifestation internationale est : « l’Imagination au pouvoir ».

Il y a 50 ans soufait un vent de révolte et, alors que Maurice proclamait son indépendance, la France tanguait sous les mouvements de Mai 68. Sur les murs, le slogan « l’imagination au pouvoir » revendiquait l’avènement d’un monde nouveau. Un demi-siècle plus tard, qu’en est-il des utopies d’alors ? L’Imagination a-t-elle pris le pouvoir ? La créativité est-elle au centre des prises de décision ? Comment redonner à ce slogan une actualité ?

Pour cette Nuit des Idées à Maurice, l’IFM s’interrogera : comment remettre la créativité au coeur de nos sociétés, en
commençant par le système éducatif, en l'instiguant dans la fabrique de la ville, ou plus largement, en laissant davantage d'espace aux artistes dans la société ?

Rejoignez-nous pour une soirée de conférences et de tables rondes participatives ponctuées d'interludes dansées et de propositions artistiques. Anou met nou latet ansam !


Au programme :

19H : Conférence dessinée  
Introduire davantage de créativité dès l'école
Modération : Elodie Vialle, journaliste
Intervenants : Christine Ahnee, référente culturelle à l’Ecole du Centre
Sachita Samboo enseignante-chercheure et responsable du département de français à l’Université de Maurice
Sarah Rousset, professeure des écoles en France, où elle a expérimenté la méthode Montessori

Des têtes bien faites ou des têtes bien pleines ? L’école joue un rôle crucial pour la formation des futurs citoyens. D’une part, on demande à ceux-ci d’être à la fois compétents dans leur domaine professionnel, mais aussi
doués de sens critique et d’agilité d’esprit pour pouvoir faire face aux évolutions économiques, technologiques, sociales. D’autre part, un certain type de moule scolaire n’est pas adapté à tous les enfants, et la réussite du
plus grand nombre peut aussi passer par des pédagogies plus diversifiées, qui ont en commun de « mettre l’élève au centre » en faisant appel à sa curiosité naturelle et à sa créativité.


20h : Tables rondes participatives
Le rôle des artistes dans la société
Modération : Elodie Vialle, journaliste
Participants : que vous soyez artiste ou non, jeune ou d’âge mur, homme ou femme, vous êtes invités à réfléchir et débattre !

Entre immobilismes et injonctions à l’innovation, le monde oscille. L’imagination, la capacité d’invention et de création, est justement au centre du travail de l’artiste. Mais quel est le rôle de l’artiste dans la Cité ? L’artiste
est-il au monde pour le représenter, le sublimer, se poser en garant du beau ? Se doit-il nécessairement d’être subversif ? Est-il visionnaire, à l’avant-garde de la société, comme le promet Victor Hugo ? Doit-il servir l’élévation des consciences, « l’évolution de l’âme humaine » comme le suggère Kandinsky ? L’art est-il un bien de consommation comme les autres ? Un luxe en temps de disette ou un supplément d’âme ?


21h : Conférence / réinventer la ville de demain
Modération: Elodie Vialle
Intervenants : Jean-Philippe Payet, expert réunionnais en stratégie d'intelligence territoriale
Deux représentants de Smart Cities mauriciennes : Olivier Desvaux de Marigny, Development Manager Medine
Property et Samuel De Gersigny, responsable Moka Smart City

Créative, intelligente, inclusive, durable… La ville se pare ces temps-ci d’adjectifs à l’acception parfois trouble, qu’il s’agisse de projets fédérateurs ou de concepts marketing. Objet de fantasmes depuis toujours, la Cité idéale est l’espace d’incarnation de bien des utopies, le réceptacle des projections et des valeurs humaines. A Maurice émergent depuis quelques années des projets de «Smart City», qui s’exportent même dans les pays voisins. De quoi s’agit-il ? Quel projet de société se dessine derrière ces villes intelligentes ? Existe-t-il un modèle propre aux sociétés insulaires ?


Des conférences croquées par Laval Ng et diffusées en direct, ponctuées d'interludes dansées avec la Cie Ko studio, accompagnées d'une exposition du street artist Bault et de projections (abécédaire de "l'Imagination au pouvoir" par des élèves de terminale du Lycée Labourdonnais). Avec la participation d'intervenants français et mauriciens, des établissements scolaires de l'île et d'un public invité à participer à tout moment de la soirée.


Les ateliers philo à l’école
En marge de la Nuit des Idées, en amont du 25 janvier, plusieurs écoles proposent des ateliers philo pour les petits, autour des notions de l’utopie, de l’irruption du numérique dans l’exercice de la citoyenneté, de la réalité et la fiction.




Consultez notre calendrier d'évènements
J'y Vais
jeudi 25 janv.
19H-22H

IFM

Entrée libre et gratuite