retour
La nuit des idees - Face au présent
La nuit des idees - Face au présent
jeudi 31 janv. 2019

Organisées simultanément dans de nombreux pays du monde, les « Nuits des idées » proposent au public de venir écouter chercheurs, scientifiques, artistes, inventeurs, entrepreneurs pour partager leurs réflexions. Il s’agit ainsi de renouveler la tradition du débat intellectuel par une forme collective contemporaine, vivante et ouverte.  Cet événement est conçu comme un moment d’échanges et de convivialité pour confronter les idées sur le monde de demain.

La Nuit des idées propose de  célébrer ensemble la libre circulation des idées et des savoirs en proposant, le même soir, conférences, rencontres, forums et tables rondes, mais aussi projections, performances artistiques... autour d’un thème commun, « Face au présent » que chaque lieu et chaque pays décline à sa façon.

Parmi les interrogations que soulève ce thème, le désir de porter un regard lucide sur l’actualité, à l’heure où tant de mutations technologiques, sociales, environnementales, géopolitiques... que l’on pensait relever d’un lointain avenir font désormais partie de notre quotidien ; l’envie d’interroger notre perception du temps : dans une époque marquée par la diffusion instantanée de l’information, comment ne pas s’en tenir au présent mais retrouver le chemin des solutions de long terme ?

Pour la troisième année, l’Institut français de Maurice proposera à Maurice une Nuit des idées, qui se tiendra, le 31 janvier 2019 en partenariat avec les chaines TV, radios et organes de presse mauriciens sur le thème : Décrire le réel dans une société en mouvement, les nouveaux enjeux du journalisme et de la diffusion de l’information. 


Le thème : décrire le réel dans une société en mouvement, les nouveaux enjeux du journalisme et de la diffusion de l’information

Dans une société de l’information, traversée par d’importantes mutations sociales et technologiques, les médias connaissent une remise en question et des transformations profondes. Pas un jour sans que n’éclate un nouveau scandale soulignant l’impact des sphères d’argent et du pouvoir politique sur l’indépendance de certaines rédactions. A Maurice comme ailleurs, la pression de l’audimat donne la voie libre à la presse à scandale ou à l’information factuelle, aux dépens des reportages de fond. Infobésité, fake news, théorie du complot, crise de confiance : l’information et ceux qui la produisent  n’ont pas bonne presse. La révolution numérique et l’explosion des réseaux sociaux, Facebook en tête, bouleversent radicalement notre rapport à l’information et à la connaissance. Ultra-sollicités, internet nous baigne dans un flux continu d’informations, qu’il n’est pas évident de décrypter et dont les sources demeurent douteuses. En parallèle, les lanceurs d’alertes et influenceurs pratiquent un journalisme citoyen qui se présente sous une forme nouvelle. Dans ce contexte, et puisque les Mauriciens suivent la presse avec assiduité, comment repenser et réinventer le journalisme et l’éducation aux médias ?


Pour la première fois à Maurice, l’IFM propose de rassembler et fédérer les principaux médias autour d’un temps d’introspection et de réflexion partagée entre professionnels du journalisme et citoyens mauriciens, un genre de « nuit de la presse » vivante et attractive, dans l’espace de l’Institut français de Maurice en soirée, et dans les rédactions en journée.


Intervenante française invitée par l’IFM 
Elodie Vialle est Responsable du Bureau Journalisme & Technologie de Reporters sans frontières (RSF), une ONG internationale basée à Paris qui défend la liberté de l'information à travers un réseau de 130 correspondants et de 13 bureaux dans le monde (Londres, Berlin, Tunis, Washington, San Francisco, Rio, Taipei, etc.). Elodie mène un travaille de recherche et de plaidoyer lié aux nouvelles menaces numériques contre le journalisme ; censure et surveillance en ligne, désinformation, rôle des plateformes, usage malveillant de l'intelligence artificielle, etc. Elle intervient à ce titre régulièrement dans des évènements internationaux (UNESCO, Web Summit, etc.), auprès des médias ou des institutions. Elodie est par ailleurs enseignante en journalisme web en France et dans des pays francophones. Elle a notamment travaillé pour des médias télé (BFMTV), radio (France Inter), et a été la rédactrice en chef d'un média en ligne dédié à l'innovation sociale. Elodie a également travaillé à Maurice auprès des journalistes mauriciens et comme "mentor" pour le programme LabCitoyen sur les droits humains de l'Institut Français.

 

Consultez notre calendrier d'évènements
J'y Vais
jeudi 31 janv.
19H-22H

IFM

Entrée libre et gratuite