retour
Spectacle de danse Noos
Spectacle de danse Noos
samedi 16 sept. 2017

Les Frères Joseph en première partie


Ils courent, s’étreignent, s’élèvent et chutent… Ce duo de portés acrobatique questionne la relation à l'autre, la confiance, la manipulation et l’apprivoisement des corps, dans un spectacle délicat, émouvant, d'une très grande beauté.  Issu de la plus prestigieuse école de cirque française, le Centre national des arts du cirque (Cnac), Noos est un duo éblouissant. 


Noos, c’est un porteur et une voltigeuse, qui posent la question de la relation à l’autre, comme un essai de philosophie, mais avec l’immédiateté du sensible...


Donner son énergie, porter et être porté, tantôt soutenant, tantôt soutenu, insuffler la vie jusqu’à se perdre soi même… Jusqu’où est-on capable de donner et de recevoir ?  Deux corps qui osent la manipulation, innocente, emportée, rieuse et parfois violente. Un consentement joyeux de se confier à l’autre avec finesse et brutalité. 

Impunément on joue avec les limites du corps. Justine Berthillot et Frédéri Vernier courent, s’étreignent, s’élèvent et chutent… Dans une prise d’élan sans retenue mais en symbiose.

Entre force et faiblesse, prouesses et relâchés, Noos est un duo sans artifice, à fleur de peau.
 

 

LES FRÈRES JOSEPH

Samuel et Mathieu JOSEPH, sont deux frères âgés respectivement de 28 ans et 26 ans. Ils grandissent dans la cité de Mangalkhan, à l'île Maurice, où ils résident toujours. Autodidactes, ils commencent à danser très jeunes dans les rues de leur cité, inspirés par des vidéos de hip-hop et de cirque.  

Dès l'âge de 9 ans et 7 ans, les frères sont employés deux soirs par semaine par leur voisin, Michael Marmitte, qui possédait à l'époque une petite compagnie de "danseurs d'hôtels"- (les spectacles d'hôtels à destination des touristes, étant le principal gagne-pain des danseurs du pays). Ils passent ainsi de compagnie en compagnie, et c'est très tôt, à l'âge de 11 ans, que Mathieu décide d'arrêter définitivement l'école pour faire de la danse son métier. À l'âge de 15 ans, son frère Samuel quitte également le circuit scolaire pour suivre le même parcours que son cadet.  Un ami de la cité. Ils ont alors respectivement 16 et 14 ans. Cette rencontre donnera un nouvel élan à leur parcours professionnel. Ils intègrent sa compagnie "SRDance" et leur style sera fortement influencé par la danse contemporaine. Plus encadrés, ils apprennent les bases de la construction chorégraphique et ont l'occasion de suivre des stages avec des chorégraphes étrangers de passage à Maurice. C’est ainsi qu’en 2009, ils participent, au sein de la compagnie SRDance, aux Jeux de la Francophonie au Liban, pour présenter la création "Naissance no kiltir" qui remportera le premier prix en danse.



En 2010, ils seront sélectionnés par la Compagnie Yann Lheureux, en tant qu’interprètes pour la création "Macadam Instinct - Scène numérique". Ils travailleront également à plusieurs reprises avec la compagnie "Black Blanc Beur", avec laquelle ils font connaissance lors d'un séjour à Paris.  

En 2015, Samuel et Mathieu quittent la compagnie SRDance afin de se mettre à leur compte et se font connaître sous le nom des “Frères Joseph”.

En 2016, ils s’inscrivent au concours international « Danse Élargie », et leur création « Libre sans Toî-t » remportera le deuxième prix à Séoul.

En 2017, ils remportent la médaille d’or aux Jeux de la Francophonie en Côte d’Ivoire, avec leur création “Di Sel”, un hommage aux travailleuses des salines de leur pays.

 

 

Consultez notre calendrier d'évènements
J'y Vais
samedi 16 sept.
17H

Plage / Baie de Tamarin 

Durée : 30mins
GRATUIT!