retour
Cinéma à la carte : un mois autour du festival de Cannes !
Cinéma à la carte : un mois autour du festival de Cannes !
vendredi 11 juin 2021 - vendredi 11 juin 2021


En avant-goût du Festival de Cannes, décalé au mois de juillet, découvrez du 10 mai au 10 juin une sélection de films cannois. À l'affiche, quatre films qui ont été sélectionnés dans la section Un certain regard : Bird People (2014), Run (2014), L’Atelier (2017) et Barbara (2017).

Cette programmation en lien avec le célèbre festival de cinéma nous présente quatre long-métrages français indépendants sortis ces dix dernières années. Des réalisateurs renommés comme Laurent Cantet et Mathieu Amalric signent des films majeurs de leur carrière : le biopic sur Barbara, que nous avions projeté à l’IFM en 2019, raconte la vie de la chanteuse par fragments dans une mise en scène très originale ; L’Atelier résonne avec Entre les murs(palme d’or à Cannes pour Laurent Cantet en 2008) et nous dresse le portrait d’une jeunesse pleine de mystère et de questionnements. Bird People de Pascale Ferran est un film à la fois fantastique et naturaliste, sûrement le plus étrange et le plus surprenant de la sélection. Enfin, Run de Philippe Lacôte est un excellent thriller tourné en Côte d’Ivoire relatant le conflit politico-militaire ayant eu lieu entre 2002 et 2007.  


Accessible gratuitement à la carte, en un simple clic : https://ifcinema.institutfrancais.com/fr/streaming/alacarte


BARBARA de Mathieu Amalric (fiction)

Avec Jeanne Balibar, Mathieu Amalric, Vincent Peirani
Durée : 1h37
Date de sortie : 2017


Synopsis :Une actrice va jouer Barbara, le tournage va commencer bientôt. Elle travaille son personnage, la voix, les chansons, les partitions, les gestes, le tricot, les scènes à apprendre, ça va, ça avance, ça grandit, ça l'envahit même. Le réalisateur aussi travaille, par ses rencontres, par les archives, la musique, il se laisse submerger, envahir comme elle, par elle.

Trailer :https://www.youtube.com/watch?v=gprgEZ1NBrY

Biographie du réalisateur :Après s'être essayé aux classes préparatoires littéraires, Mathieu Amalric se lance dans le cinéma, où il débute en tant qu’accessoiriste et cantinier. Le cinéaste Otar Iosseliani, lui propose en 1984 de jouer la comédie dans son nouveau film, Les favoris de la lune. Il continue de travailler sur les plateaux de cinéma et décroche en 1987, le poste d’assistant réalisateur sur le film Au revoir les enfants de Louis Malle. Comme comédien, après des petits rôles, il accède à la notoriété grâce au film Le journal d’un séducteur de Danièle Dubroux. En 1997, il réalise son premier long métrage, la comédie, Mange ta soupe. Comme réalisateur, la consécration arrive avec le film burlesque, Tournée, récompensé au festival de Cannes par le Prix de la mise en scène en 2010. Il mène de front sa carrière d’acteur et de réalisateur. Grâce à Jimmy P, il continue sa collaboration avec Arnaud Desplechin qui lui a permis de recevoir le César du meilleur espoir masculin en 1997 pour Comment je me suis disputé… puis celui du meilleur acteur en 2005 pour Rois et Reine. En 2014, sa compagne, Stéphanie Cléau le met en scène dans la pièce Le moral des ménages, adaptation du roman d'Eric Rheinardt.

Source : franceinter.com

 

 

L'ATELIER de Laurent Cantet (fiction)

Avec : Marina Foïs, Matthieu Lucci, Warda Rammach
Durée : 1h53
Date de sortie : 2016


Synopsis :La Ciotat, été 2016. Antoine a accepté de suivre un atelier d’écriture où quelques jeunes en insertion doivent écrire un roman noir avec l’aide d’Olivia, une romancière connue. Le travail d’écriture va faire resurgir le passé ouvrier de la ville, son chantier naval fermé depuis 25 ans, toute une nostalgie qui n’intéresse pas Antoine. Davantage connecté à l’anxiété du monde actuel, il va s’opposer rapidement au groupe et à Olivia, que la violence du jeune homme va alarmer autant que séduire.

Trailer : https://www.youtube.com/watch?v=zjU3rkfYB4A

Biographie du réalisateur : Laurent Cantet est un réalisateur français, connu pour le film Entre les murs, palme d'or à Cannes en 2008. Il a indéniablement un lien particulier avec le système éducatif ; un lien qui remonterait à son enfance. Fils d’un professeur de travaux manuels et d’une institutrice, ses parents lui inculquent très tôt les valeurs laïques et républicaines pour lesquelles ils n’ont eu cesse de s’engager. Après une maîtrise en audiovisuel à Marseille, il rejoint la promotion de 1984 de l’IDHEC (devenue aujourd’hui la FEMIS) et y côtoie Dominik Moll (Harry, un ami qui vous veut du bien), Gilles Marchand (Qui a tué Bambi ?) ou Thomas Bardinet (Les petits poucets). Ces amitiés vont donner lieu dans le futur à plusieurs collaborations et vont même aboutir à la création d’une société de production commune appelée Sérénade (aujourd’hui disparue). Laurent Cantet débute sa carrière en tant qu’assistant-réalisateur aux côtés de Marcel Ophüls, le fils du grand cinéaste Max Ophüls.

C’est également à travers l’adaptation d’une œuvre littéraire que Laurent Cantet va obtenir la consécration en 2008 avec Entre les murs. Dans cette « fiction documentée », il raconte le quotidien de François (François Bégaudeau, auteur du livre éponyme et qui joue son propre rôle dans le film), prof de Français dans un collège réputé « difficile » du dix-neuvième arrondissement de Paris. Le film, qui part de l’univers scolaire, touche également à des sujets comme la mixité sociale, le rapport à l'autorité, l'égalité ou l'inégalité des chances, la manière de se frayer un chemin dans la vie. Le long-métrage a non seulement fait l’unanimité du jury du Festival de Cannes 2008 qui lui a décerné la Palme d’Or mais a également été sélectionné pour représenter la France aux Oscars en 2009. Ce n'est qu'en 2014 que Laurent Cantet fait son retour avec Retour à Ithaque.


BIRD PEOPLE de Pascale Ferran (fiction)

Avec Josh Charles, Anaïs Demoustier, Roschdy Zem
Durée : 2h07
Date de sortie : 2012


Synopsis :En transit dans un hôtel international près de Roissy, un ingénieur en informatique américain, soumis à de très lourdes pressions professionnelles et affectives, décide de changer radicalement le cours de sa vie. Quelques heures plus tard, une jeune femme de chambre de l’hôtel, qui vit dans un entre-deux provisoire, voit son existence basculer à la suite d’un événement surnaturel.


Trailer : https://www.youtube.com/watch?v=wqNlDKmRqtE

Biographie de la réalisatrice : Pascale Ferran est une réalisatrice et scénariste française née le 17 avril 1960 à Paris et célèbre pour ses films Petits arrangements avec les mortsLady Chatterley et Bird People. Militante de gauche, féministe et cinéphile, Pascale Ferran sort diplômée de l’Institut des hautes études cinématographiques (Idhec) en 1983. C’est là qu’elle rencontre Arnaud Desplechin, Éric Rochant et Pierre Trividic, trois hommes qui l’accompagnent dans sa vie artistique, à tout moment. C’est ce dernier qui coécrit son film de fin d’études Souvenir de Juan-Les-Pinset collabore avec elle sur ses longs métrages. À sa sortie de l’Institut, Pascale travaille comme coscénariste du film Gardien de la nuit et réalise plusieurs courts métrages dont Le Baiser, présenté au festival de Cannes en 1990.C’est ensuite Arnaud Desplechin qu’elle retrouve pour l’écriture de la Sentinelle, le deuxième film du réalisateur. C'est également Desplechin qui l’aide alors qu’elle élabore le scénario de son premier long métrage, Petits Arrangements avec les morts, en 1994. Ce premier film remporte la Caméra d’or au Festival de Cannes 1994. Le directeur du théâtre national de Strasbourg lui propose alors de travailler un an avec la promotion du centre dramatique sur un projet pour Arte L’Âge des possibles. Ce film, « comédie dépressive » comme Pascale Ferran le dit elle-même, s’inspire de ses propres souvenirs et évoque la vie amoureuse et professionnelle de jeunes gens, partagés entre utopie et inquiétude face à l’avenir. Après quelques projets inaboutis dont un long métrage de science-fiction avec Gad Elmaleh, Paratonnerre, et le doublage français du film Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick, Pascale Ferran revient sur le devant de la scène avec Lady Chatterley en 2006. Ce film, initialement prévu pour la télévision reçoit le César du meilleur film en 2007. Il faut ensuite attendre l'année 2014 pour retrouver un film de Pascale Ferran sur les écrans. Ce film, c'est Bird People, qui est présenté dans la selection Un certain regard du Festival de Cannes 2014.


RUN de Philippe Lacôte (fiction)

Avec Alexandre Deane, Isaach De Bankolé, Abdoul Karim Konaté
Durée : 1h36
Date de sortie : 2014

Synopsis :
 Run s’enfuit… Il vient de tuer le Premier ministre de son pays. Pour cela il a dû prendre le visage et les vêtements d’un fou, errant à travers la ville. Sa vie lui revient par flashes ; son enfance avec maître Tourou quand il rêvait de devenir faiseur de pluie, ses aventures avec Gladys la mangeuse et son passé de milicien en tant que Jeune Patriote, au cœur du conflit politique et militaire en Côte d’Ivoire. Toutes ses vies, Run ne les a pas choisies. À chaque fois, il s’est laissé happer par elles, en fuyant une vie précédente. C’est pour ça qu’il s’appelle Run.

Trailer : https://www.youtube.com/watch?v=i2RTa29H-u4

Biographie du réalisateur : Philippe Lacôte est un réalisateur et producteur franco-ivoirien a qui l'on doit notamment Run, présenté au Festival de Cannes 2014. Né a Abijan, Philippe Lacôte effectue sa scolarité au lycée Classique d'Abijan, puis s'envole pour la France où il décroche une maîtrise de linguistique à l'Université Toulouse II-Le Mirail. Il se lance dans un premier temps dans une carrière radiophonique. Après avoir été reporter à Radio FMR de 1989 à 1992, il rejoint la station Radio France où il devient l'assistant du réalisateur Maurice Audran. Durant cette période, il co-réalise avec Laurent Gil, Pense à la mer et aux oiseaux, une fiction radiophonique de 50 minutes À l'attaque du 7ème art. Après avoir travaillé au sein d'un cinéma toulousain en tant que projectionniste puis en tant qu'assistant de programmation, il réalise son premier court-métrage, Somnambule. En 1995 il réitère avec Le Passeur qui est sélectionné au Festival International de Rotterdam.En 2008, Philippe Lacôte réalise Chroniques de guerre en Côte d’Ivoire, un documentaire de 52 minutes sur le destin d’une famille et d’une Côte d’Ivoire secouées par les tensions raciales, filmée en direct pendant le couvre-feu de 2002.Deux ans plus tard, Philippe Lacôte passe à la production avec Burn it up Djassa qui est présenté au Festival International de Toronto et à la Berlinale 2012 dans la section Panorama. En 2014, son premier long-métrage Run est présenté dans la catégorie Un Certain Regard au Festival de Cannes. Le film raconte l'histoire de Run qui vient de tuer le Premier ministre de son pays. Durant sa cavale, l'homme se remémore les épisodes marquants de sa vie, de son enfance avec maître Tourou à son passé de jeune milicien au cœur du conflit politique et militaire en Côte d’Ivoire.

Consultez notre calendrier d'évènements
J'y Vais
vendredi 11 juin- vendredi 11 juin 2021
-

En ligne
Accessible gratuitement à la carte, en un simple clic :